18.7.16

Les 100 : du scepticisme au coup de coeur

(via)

En commençant cette série (crée par Jason Rothenberg), comme l'indique le titre de cet article j'étais vraiment sceptique. Très sceptique même. Même si le contexte de base était plutôt intéressant, la série avait ce je-ne-sais-quoi d'un peu cheap, ce petit truc qui la faisait sonner faux comme une mauvaise série B avec des décors et costumes un peu trop surfaits, un jeu d'acteurs discutable, des effets spéciaux franchement cheap pour le coup, bref, j'étais loin d'être convaincue de son intérêt. J'ai tout de même persévéré, intéressée par l'intrigue principale qui me semblait prometteuse et je peux maintenant affirmer que j'ai bien fait. Laissez moi vous dire pourquoi d'après moi cette série a beaucoup de potentiel.


Le résumé (via Allociné) :

Après une apocalypse nucléaire causée par l'Homme lors d'une troisième Guerre Mondiale, les 318 survivants recensés se réfugient dans des stations spatiales et parviennent à y vivre et à se reproduire, atteignant le nombre de 4000. Mais 97 ans plus tard, le vaisseau mère, l'Arche, est en piteux état. Une centaine de jeunes délinquants emprisonnés au fil des années pour des crimes ou des trahisons sont choisis comme cobayes par les autorités pour redescendre sur Terre et tester les chances de survie. Dès leur arrivée, ils découvrent un nouveau monde dangereux mais fascinant...

Comme vous venez de le lire, la série avait l'air vraiment prometteuse sur le papier et j'ai été un peu déçue en visionnant le premier épisode. Je m'attendais à mieux. Durant toute la première saison ce qui plombe vraiment la série d'après moi ce sont les intrigues secondaires. Elles ne cessent de se multiplier et très franchement elles sont un peu nulles et inutiles. Plusieurs fois j'ai eu l'agaçante impression qu'elles tournaient en rond et desservaient la série plus qu'autre chose. Le second point négatif pour moi est le personnage principal, Clarke, qui m'a très rapidement tapé sur les nerfs. Mais bon, malgré cela je me suis accrochée et j'ai continué à visionner la série car je restait curieuse de savoir comment elle évoluerait dans les saisons suivantes. 

Je ne vais d'ailleurs pas vous mentir, selon moi la première saison de cette série est un désastre sur bien des points et ce n'est qu'à partir de la saison 2 que l'histoire a enfin commencé à me convaincre. Pourquoi ?

Et bien pour commencer, c'est à partir de cette deuxième saison que les personnages gagnent enfin en profondeur. Ils sonnent un peu creux tout le long de la première saison, il y a les méchants d'un côté et les gentils de l'autre et ce n'est que la deuxième saison entamée que ce schéma un peu trop simpliste se brise enfin. Les personnages principaux commencent à prendre des décisions moins prévisibles rendant de ce fait l'intrigue beaucoup plus vivante et intéressante. Et, chose importante pour moi et révélatrice d'une série qui a du potentiel : on commence enfin à s'attacher à eux (sauf pour Clarke qui a décidément continué de m'insupporter jusqu'au bout). 

En parlant de l'intrigue, on voit enfin une ébauche d'évolution : même si l'éternelle guéguerre Peuple de l'Arche vs. Terriens reste toujours au centre de l'intrigue principale, d'autres peuples font successivement leur apparition amenant chaque fois avec eux leurs lots de nouvelles intrigues et empêchant ainsi la série de s'embourber.


(via)

Enfin, dernier point positif et pas des moindres : la parité qui règne chez les personnages ainsi que la représentation de différentes sexualités. Eh oui, ici hommes et femmes se partagent les différents rôles équitablement sans distinction de sexe, un fait assez rare (malheureusement) pour être souligné. D'ailleurs, les deux protagonistes principaux sont Bellamy et Clarke, un duo mixte donc, et ça c'est plutôt cool. De plus Clarke est ouvertement bisexuelle, fait encore plus rare dans l'univers des séries. Je trouve en plus de ça que la série ne tombe pas dans l'écueil de trop vouloir représenter de la diversité dans ses personnages, souvent afin de capter le plus large public possible, au point que cela en devienne caricatural comme c'est le cas dans d'autres séries (coucou Glee !).

Je ne le nie pas, malgré tout ces points positifs qui s'ajoutent au fil des épisodes, cette série conserve tout de même certains aspect de série B tels que les décors et les costumes toujours aussi surfaits, le jeu d'acteurs toujours à demi convainquant et des effets de montage tout en subtilité (non) avec des ralentis, des flashs ou encore des effets musicaux de toute beauté (toujours non) qui viennent ponctuer les épisodes dans les moments forts bien qu'ils ne soit vraiment pas nécessaire d'en faire autant (c'est un peu comme le changement de musique lorsqu'on approche d'un ennemi dans un jeu vidéo, pour l'effet de surprise on repassera hein). 

Il faut tout de même avoir à l'esprit que cette série s'adresse à un public assez jeune (donc normal qu'on nous prenne un peu pour des cons... je déconne bien entendu), d'ailleurs les personnages principaux sont à peine majeurs au début de la série. Mais jeune ou pas, si on omet ces détails techniques (auxquels on trouvera même un certain charme passé un certain temps) pour mieux se concentrer sur l'histoire principale vraiment innovante et l'évolution des personnages vraiment intéressante, deux points qui constituent là ses principaux atouts, cette série aura de quoi vous convaincre. Après l'ambiance futuro-apocalyptique et l'atmosphère assez sombre et violente plaira ou pas, il s'agira là d'une question de goût. 

Si vous êtes intéressé-e-s par cette série je ne saurais que vous conseiller de passer outre les maladresses des premiers épisodes et de vous accrocher tout comme moi jusqu'à la saison 2 pour vous faire un avis car alors il se pourrait que cette série au premier abord un peu lourde se transforme au fil des épisodes en vrai coup de cœur pour vous aussi !


2 commentaires:

  1. Hello Gwendoline ! Ton article m'a fait sourire car il rejoint ce que je pense de cette série sur bien des points. J'ai moi aussi eu du mal à accrocher, pour en devenir accro et pour finir par raccrocher. Je trouve que la séries à du mal à garder le rythme. Les personnes auxquels on accroche le plus disparaissent et ceux qui nous sont antipathiques demeurent (Coucou Murphy!). Peut être qu'on jour je reprendrais. En tout cas superbe critique! J'ai hâte de lire les prochaines :) Bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Luciana, c'est vrai que les décès des personnages sont souvent inattendus et surprennent, mais je pense que c'est ainsi que les scénaristes décident de faire partir ceux qui sont devenus un peu inutiles une fois leurs intrigues exploitées et puis ça a un petit côté Game of Throne au moins comme ça xD

      Supprimer

articles plus récents articles plus anciens Accueil