27.10.16

Trois films à (re)découvrir d'urgence pour Halloween

(via)

Oyé très cher-e-s, à présent que nous avons vu à quel point il était bon de se faire frissonner un peu de temps en temps, je reviens aujourd'hui avec une sélection de trois de mes films préférés à redécouvrir à l'occasion d'Halloween. Il s'agit de classiques que vous connaissez certainement déjà où du moins dont vous avez très probablement entendu parlé un jour. Et si ce n'est pas le cas, je vous les recommande chaudement ! Notez que je vous les classe par ordre de "frayeur", je déconseillerai donc tout naturellement aux plus froussard-e-s de l'assemblée d'ores et déjà le numéro 3... 


1. Sleepy Hollow de Tim Burton


Comment ne pas inclure l'un des chefs d'oeuvre de Tim Burton dans cette sélection ? C'est l'un de mes préféré et même si il a aujourd'hui l'âge de ma petite sœur (il est sorti en 1999 tout de même, je vous laisse donc faire le calcul) je trouve qu'il vieillit extrêmement bien y comprit au niveau des effets spéciaux (n'est pas Tim Burton qui veut après tout). 

Pour celles à qui le titre évoque vaguement quelque chose mais sans plus je vous met comme à l'accoutumée le résumé d'Allociné : "En 1799, dans une bourgade de La Nouvelle-Angleterre, plusieurs cadavres sont successivement retrouvés décapités. Les têtes ont disparu. Terrifiés, les habitants sont persuadés que ces meurtres sont commis par un étrange et furieux cavalier, dont la rumeur prétend qu'il est lui-même sans tête. Les autorités new-yorkaises envoient alors leur plus fin limier pour éclaircir ce mystère. Ichabod Crane ne croit ni aux légendes, ni aux vengeances post-mortem. Mais, à peine arrive, il succombe au charme étrange et vénéneux de la belle Katrina Van Tassel"

(via)


On a donc ici une esthétique fortement gothique couplée à une légende assez célèbre, celle du cavalier sans tête, le tout réalisé par Tim Burton... Que demander de plus ? A toutes celles et ceux qui hésitent encore quant à savoir si ce film vaut le coup d’œil je dis GO GO GO ! Il s'agit tout simplement à mon sens du film idéal à regarder le soir d'Halloween. Oui, rien que ça.


2. Le Labyrinthe de Pan de Guillermo del Toro

(via)

Alors là je vous préviens, comme je vous l'annonçais au début, on monte légèrement d'un cran niveau frissons (douce euphorie quand tu nous tiens). Pour ceux à qui le nom de Guillermo del Toro ne dit pas grand chose il s'agit juste du réalisateur de L’Échine du Diable, de Hellboy ou encore du plus récent Crimson Peak, entre autres. 

Voici le résumé via Allociné : "Espagne, 1944. Fin de la guerre. Carmen, récemment remariée, s'installe avec sa fille Ofélia chez son nouvel époux, le très autoritaire Vidal, capitaine de l'armée franquiste. Alors que la jeune fille se fait difficilement à sa nouvelle vie, elle découvre près de la grande maison familiale un mystérieux labyrinthe. Pan, le gardien des lieux, une étrange créature magique et démoniaque, va lui révéler qu'elle n'est autre que la princesse disparue d'un royaume enchanté. Afin de découvrir la vérité, Ofélia devra accomplir trois dangereuses épreuves, que rien ne l'a préparé à affronter...".

Alors présenté comme ça vous vous dites sûrement "Oh bah, un labyrinthe, une princesse et un royaume enchanté ça n'a pas l'air si terrible hein cocotte, il faut pas se mettre dans des états pareil pour si peu..." ... QUE NENNI. Âmes sensibles  et cœurs fragiles s'abstenir, j'en veux pour preuve l'interdiction aux moins de 12 ans rappelée sur la page Allociné. Et toc, ça fait moins les malins hein ! Je vous aurais prévenu-e-s !

Quand le diable n'est pas celui que tu crois.... (via)


3. The Conjuring : les dossiers Warren de James Wan

Si  certains l'auraient manqué, nous voici donc ici aux côtés du couple Warren, spécialisés en affaires de paranormal (et accessoirement de fantômes démoniaques). Mais ouiiii, vous savez : je vous parle ici des détenteurs de la fameuse poupée Annabelle, ce très cher pantin de malheur dont la seule vue suffit généralement à faire s'évanouir en vous la moindre idée de sommeil le soir venu (mais je m'emballe...). 

Donc, monsieur et madame Warren, qui ont décidé que la vie de couple n'était décidément pas déjà suffisamment riche en émotions pour se suffire à elle-même, ont décidé de pimenter encore un peu leur quotidien en venant en aide à une famille harcelée par un esprit frappeur plutôt badass dans son genre, je dois bien l'admettre. Et évidemment ça ne va pas être de tout repos parce qu'après tout ON EST UN ESPRIT DÉMONIAQUE OU ON NE L'EST PAS HEIN. Bref, si vous êtes du genre à flipper bien comme il faut lorsque vous devez traverser le couloir sombre pour aller aux toilettes la nuit, eh bien que voulez-vous que je dise sinon d'écouter ce sage Gandalf lorsqu'il vous dit de fuir loin de ce film, très loin, là tout de suite maintenant. Et pour les plus fous téméraires que mon speech ne décourage toujours pas, juste bonne chance. Pour atteindre les toilettes. Au bout du couloir. La nuit. DANS LE NOIR. 






2 commentaires:

  1. Hello !
    Sleepy Hollow est un des mes favoris, Johnny Depp y est pour beaucoup, je ne me lasse pas de son jeu d'acteur. La première fois que j'ai vu ce film, j'en ai fait des cauchemars (mais j'étais une gamine pour ma décharge ! ahah !)
    Je n'ai pas encore vu les deux autres mais j'adore me faire peur, ce n'est qu'une question de temps ^^
    Bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un conseil: réserve Conjuring pour un soir où tu ne seras pas seule haha, sinon je t'avoue que j'ai aussi regardé Sleepy Hollow pour la première fois à cause de la seule présence de Johnny Depp, j'étais en pleine crise hormonale lol et même en n'étant pas une gamine je te rassure j'en ai fait des cauchemars tout pareil que toi ^^

      Supprimer

articles plus récents articles plus anciens Accueil